« Pourquoi je vis, pourquoi je meurs?
Pourquoi je ris, pourquoi je pleure?
Voici le S.O.S.
D’une Forêt en détresse

J’ai jamais trop pris à la terre
J’aim’rais mieux être un oiseau
Macron veut ma peau…
« 

 

 

Immobile mais pas inerte, objet de tous les besoins, elle n’a pas toujours réussi à se défendre toute seule… La Forêt est indispensable à la survie de l’Humanité, et des milliers d’hommes et de femmes, dans l’ombre, se charge de la pérenniser  et de la protéger.

Dans quel but?

La transmettre aux générations futures, sans la dégrader. 

Mais, la Forêt est menacée? Plus que jamais! L’ONF, l’établissement public chargé de la gérer, de la pérenniser et de la protéger, est actuellement victime des politiques destructrices du Gouvernement! Oui, afin que la forêt publique françaises devienne uniquement une source de profit, et afin que les personnels forestiers ne soient plus en mesure de la défendre et de la transmettre dignement à nos enfants par manque de moyens, l’ONF est en cours de privatisation.

Quel objectif?

Il s’agit de liquider une forêt publique française au service de la société, sans contraintes de rentabilité directe, pour la transformer en ressource minière à exploiter sans limites, avec pour but unique de devenir une source d’énergie et de profit pour les industrielles et les exportateurs.

Toutes les contraintes sur l’exploitation abusive abattues, tous les défenseurs de la Forêt mis au pas, celle-ci pourra faire l’objet de la concurrence libre et non faussée et de la loi du marché. Cette loi, c’est la loi du plus fort, du plus riche, et le compte en banque de la Forêt étant à découvert, le pillage de celle-ci pourra très vite commencer!

 « J’ai comme des envies de métamorphose 
Pour devenir juste une chose 
Qui attire
Qui attire
Qui attire tous les maux… » 

Vas-t-on la regarder, concentrer les attaques de l’ « Argent-Roi » , au mépris de notre survie, sans rien faire?

Vas-t-on regarder la source de l’eau qu’on boit, être liquidé sur l’autel du « profit » ?

Vas-t-on regarder le filtre de l’air qu’on respire, s’évaporer sous les brûlures du soleil « néo-libéral » ?

Vas-t-on se laisser aveugler par ce soleil, et parce qu’on a pas le temps aujourd’hui, atteindre demain pour empêcher « les poumons » de l’humanité de s’éteindre?

Et vous, allez-vous attendre que d’autres, à votre place, tentent de sauver la Forêt publique française, et sa gestion durable au profit de nos enfants assurée par un organisme public indépendant? #SOSFORET Vite, Sauvons la Forêt…

 « Pourquoi je vis, pourquoi je meurs 
Pourquoi je crie, pourquoi je pleure 
Je crois donner de l’air,
à boire, à tout le monde
J’ai jamais déçu tous vos pères… 
J’aim’rais mieux être un oiseau 
Le pognon veut ma peau… »