L’Aliénation paysanne

Les paysans qui manifestent… Contre quoi? L’interdiction du Glyphosate!

Voilà, je suis un rural, mais là c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Nos chers paysans, premières victimes bien malgré eux du modèle capitaliste, propulsé défenseur de leur propre empoisonnement et de celui du peuple.

Comment est-ce possible?

Pour comprendre comment on peut en arriver à une tel aliénation, lisez Karl Marx… 

Cependant, pour les plus flemmards, c’est possible par une grande manipulation de l’esprit des paysans, réduit à une tel situation économique de dépendance, d’indigence, qu’ils ne peuvent plus réfléchir aux causes de leurs misères.

Ils bossent 7j/7, 12H par jour, en sont fiers, s’intoxiquent la santé, mais ne gagnent à peine la moitié d’un smic (pour les éleveurs, les céréaliers sont beaucoup moins à plaindre). Ils se taisent, car souvent, ils ont été éduqués comme ça par leurs parents, qui se taisait déjà. Pourtant, ils ont des milliers de raisons de manifester leurs mécontentement, mais ils préfèrent s’opposer à l’interdiction d’une des causes de leurs misère: le Glyphosate, et derrière lui la dépendance de l’agriculture traditionnelle aux produits chimiques.

Heureusement, ils ne sont pas tous comme ça, ils ne sont pas tous à la FNSEA, mais bon, ça fait bondir de sa chaise quand même, quand on entend ça.

 

Written by unsconscients in Coup de Gueule, Ecologie, France

Leave a comment

Next Post

Pas légitime?

Les paysans qui manifestent… Contre quoi? L’interdiction du Glyphosate! Voilà, je suis un rural, mais là c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Nos chers paysans, premières victimes bien malgré eux du modèle capitaliste, propulsé défenseur de leur propre empoisonnement et de celui du peuple. Comment est-ce possible? Pour comprendre comment on peut en arriver à une tel aliénation, lisez Karl Marx…  Cependant, pour les plus flemmards, c’est possible par une grande manipulation de l’esprit des paysans, réduit à une tel situation économique de dépendance, d’indigence, qu’ils ne peuvent plus réfléchir aux causes de leurs misères. Ils bossent […]

Continue Reading